Relever le défi de la compétition technologique mondiale

Olivier Babeau

La mondialisation au service de l’innovation

Dans la compétition technologique mondiale, l’Europe est prise en tenaille entre les Etats-Unis et la Chine, et n’a pas donné naissance à ce jour, à des géants technologiques tels que les GAFAM ou les BATHX.

Plusieurs indices laissent craindre que la France n’accuse un décrochage important, entre faiblesse relative de l’effort de recherche et diminution de sa place dans les différents classements des grandes nations scientifiques.

L’objet du présent rapport est de colliger et vérifier les faits et données relatifs à cette situation, et de suggérer des remèdes susceptibles d’inverser à court terme ce déclin. Un déclin qui s’est notamment manifesté lors de la crise sanitaire, où la France n’a malheureusement pas été en mesure de proposer une solution vaccinale à temps.

Ce constat doit nous imposer une réflexion de fond, structurante pour l’avenir de notre pays : comment adopter une nouvelle doctrine en R&D suffisamment efficace pour peser dans la compétition technologique mondiale ? Pour y parvenir, nous proposons dans un premier temps d’observer le retard pris par la France dans ce domaine, puis d’évaluer dans un deuxième temps les causes et conséquences de ce décrochage, avant de proposer, dans un troisième temps des changements nécessaires à opérer pour enrayer cette tendance.

Téléchargez notre publication pour la suite.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

AUTEUR DE LA PUBLICATION

Olivier Babeau

author-avatar

Président fondateur de l'Institut Sapiens. Professeur à l'Université de Bordeaux, chroniqueur et essayiste, il a cofondé en décembre 2017 la 1ère Think Tech française.