Organisation

Le Président

Olivier Babeau

Ancien élève de l’ENS de Cachan, diplômé de l’ESCP, agrégé d’économie et docteur en sciences de gestion, diplômé en troisième cycle de philosophie, Olivier Babeau est professeur à l’université de Bordeaux. Il est notamment l’auteur de nombreux ouvrages dont l’Horreur politique (Les Belles Lettres, 2017), Eloge de l’hypocrisie (Editions du Cerf, 2018) et Le nouveau désordre numérique: Comment le digital fait exploser les inégalités (Buchet-Chastel, 2020). Il intervient très régulièrement dans les médias pour décrypter l’actualité économique et politique.

dominique-calmels
Le Cofondateur

Dominique Calmels

Directeur financier du groupe Accenture pour la France et le Benelux pendant 18 ans, il est le président de la commission économie et fiscalité du groupement des professions de services (GPS).  Il participe aux travaux de la commission fiscale du Medef. Il conseille des chefs d’entreprise dans le développement de leur activité. Il est passionné d’économie, notamment d’économie de la fonctionnalité et d’économie circulaire. Il a une formation en finance, comptabilité et fiscalité. En décembre 2017, il a cofondé l’Institut Sapiens avec Olivier Babeau.

Les directeurs de nos observatoires

L’Institut Sapiens s’est doté de nombreux observatoires thématiques, dirigés par des membres de la société civile, pour mieux organiser et diffuser ses idées et ses travaux.

Sylvain Pelletreau

Directeur de l’Observatoire Développement Durable  

Avocat spécialisé en droit de l’environnement depuis plus de 15 ans, il conseille des industriels et des investisseurs pour les accompagner dans la gestion du risque industriel. Il intervient notamment en droit des installations classées, sites et sols pollués, déchets, émissions atmosphériques, eau. Sylvain Pelletreau monte son cabinet en 2015, avant d’être coopté comme associé du cabinet Richelieu Avocats. Il est titulaire d’un DEA de droit de l’environnement et d’une maîtrise de carrières judiciaires.

Josette Guéniau

Directrice de l’Observatoire Santé et Innovation

Josette Guéniau est une professionnelle et ex-dirigeante de l’assurance santé, devenue conseil auprès des assureurs complémentaires depuis plus de 10 ans, notamment sur les sujets de la réglementation, de l’innovation et de la stratégie marketing. A ce titre elle s’intéresse depuis plus de 5 ans à l’apport de la téléconsultation dans la prise en charge au plan de l’accès et de la qualité à la santé mais aussi à son financement.

e12dd980-phpucolcj

Laurent Pahpy

Directeur de l’Observatoire Agriculture 

Laurent Pahpy est ingénieur de formation (Centrale Lyon) et licencié en économie. Il collabore avec des think-tanks comme l’Institut Sapiens ou l’IREF en tant que chargé d’études, en complément de ses activités professionnelles et entrepreneuriales. Il a publié plusieurs rapports, notes et tribunes sur les sujets relatifs à l’économie, à l’agriculture et à l’environnement

Laurent Cappelletti

Directeur de l’Observatoire Emploi, Formation et Compétences

Laurent Cappelletti est professeur au Cnam, titulaire de la chaire de comptabilité et contrôle de gestion, membre de son laboratoire de recherche LIRSA et directeur de son master comptabilité-contrôle-audit. Il est également directeur de programmes à l’ISEOR, coordonnateur du réseau de recherche Tétranormalisation et coordonnateur du séminaire annuel de la FNEGE.

Guillaume Brédon

Directeur de l’Observatoire Droit du Travail

Guillaume Brédon est avocat spécialisé en droit social. En 2002, il cofonde BRL avocats, un cabinet d’avocats spécialisés en droit social qui est reconnu comme un des meilleurs cabinets en la matière par la profession. Docteur en droit privé, il est l’expert en droit social et formation professionnelle de l’Institut Sapiens. 

Une équipe engagée

Deux salariés aux compétences complémentaires

Erwann Tison

Directeur des études

Christina Vaudable

Directrice de la communication

Nos Valeurs

Sapiens est un think-tank dont l’indépendance est la valeur cardinale.

Tous ses experts s’expriment à titre individuel et de façon entièrement indépendante. Nous sommes ouverts à des sensibilités différentes, et selon nous la divergence des points de vue est non seulement possible mais encore souhaitable : notre seule ligne directrice est l’exposition honnête de convictions étayées par des arguments, des faits et des analyses.

Nous choisissons nous-mêmes nos sujets sur la suggestion de nos experts indépendants. Ils ne reçoivent aucune consigne d’aucune sorte, ce qui serait la négation même de notre raison d’être.

Préalablement à chaque publication, nous sollicitons l’avis d’experts extérieurs avant la validation finale du comité directeur.

Notre Financement

Pour assurer notre fonctionnement et nos publications, nous développons des partenariats avec des organismes issus d’un éventail très large de secteurs. Ils acceptent toutes les règles d’indépendance précisées plus haut. Ils nous soutiennent afin de faire vivre un débat d’idées dynamique, si nécessaire à notre pays.

Publications les plus récentes

Guide des bons réflexes à adopter pour économiser notre énergie

Le contexte international entraîne des répercussions très fortes sur le quotidien des Français, en faisant notamment planer la menace d’une pénurie d’énergie pour cet hiver. Pour éviter ce black-out, les dirigeants des trois principaux fournisseurs d’énergie ont lancé un appel pour réduire la consommation des ménages.

Agir pour plus d’efficience dans notre système de santé

Feuille de route de l’OSI pour le quinquennat

Plus de deux ans après le début de la plus grande pandémie connue par le monde en un siècle, la santé est revenue sur le devant de la scène, reprenant une position prédominante dans les préoccupations des Français. Une mise en avant qui coïncide parfaitement avec la nécessaire transformation de ce secteur par les puissantes ressources offertes par le numérique.

La dépense publique en recherche : investir pour créer de la richesse

« Des sous, des sous, des sous ». Formulée de toutes parts, par tous les secteurs d’activité du pays, venant des quatre coins du territoire, la demande d’argent public est insatiable et inextinguible. D’autant plus forte que ces dernières années ont donné l’illusion que les vannes étaient ouvertes et que tout était possible.