Le Plan Avenir Santé Seniors (PASS) au service de la lutte contre les renoncements aux soins des seniors

AUTEUR DE LA PUBLICATION

Olivier Babeau

author-avatar

Président fondateur de l'Institut Sapiens. Professeur à l'Université de Bordeaux, chroniqueur et essayiste, il a cofondé en décembre 2017 la 1ère Think Tech française.

Cedric Pironneau

author-avatar

Cédric Pironneau (ISG, maîtrise de philosophie Paris I) est Directeur général et cofondateur de SPVIE Assurances. Il a été auparavant Directeur en charge du développement au département grands comptes chez Malakoff Humanis. Ancien conseiller prud’homal, il représente aujourd’hui SPVIE Assurances au sein de l’association d’entrepreneurs Croissance Plus.

Olivier Babeau, Cedric Pironneau

Résumé de la note (pour la note entière, cliquer sur le bouton bleu)

Pour une protection sociale durable tout au long de la vie

En 2023, un débat intense sur les retraites a captivé la France, mais a souvent omis des aspects essentiels comme la santé des retraités. Avec une population de retraités croissante et des coûts de santé en hausse, l’accès aux soins abordables est devenu crucial. Malgré les discussions sur le financement des retraites, l’impact financier des dépenses de santé est souvent négligé, ce qui pourrait entraîner une détérioration du niveau de vie des retraités. Pour y répondre, le Plan Avenir Santé Seniors (PASS) propose une solution proactive.

  • Dans les 15 prochaines années, le taux de remplacement (rapport entre le dernier salaire et le montant de la pension) des futurs retraités va diminuer de 15%.
  • Au moment du passage à la retraite, le poids de la mutuelle dans le budget des seniors actuels passe de 2% à 8%. Dans les prochaines années, pour les futurs retraités, ce taux d’effort passera de 3% à 12% de leur budget mensuel.
  • Un retraité désincité à maintenir sa complémentaire santé a 3,86 fois plus de risques de renoncer aux soins qu’un retraité protégé.
  • La mise en place d’un Plan Avenir Santé Seniors permettrait de diminuer de 25% le taux d’effort des retraités, lui faisant gagner 4 points de pouvoir d’achat.
  • Un versement annuel variant entre 325€ et 781€, réparti à parts égales entre l’État, le salarié et son entreprise, permettrait de générer un PASS individuel compris entre 27K€ et 66K€ en fin de carrière.
  • De manière agrégée, le fonds PASS pourrait atteindre 513 milliards d’euros d’ici 2066, permettant de financer l’émergence d’innovations liées à la santé des seniors, tout en leur rendant du pouvoir d’achat.
  • Pour le salarié, 1€ capitalisé à travers le Plan Avenir Santé Seniors lui permet de récupérer 6€ à la retraite.

Cliquez sur le bouton bleu pour lire la note

AUTEUR DE LA PUBLICATION

Olivier Babeau

author-avatar

Président fondateur de l'Institut Sapiens. Professeur à l'Université de Bordeaux, chroniqueur et essayiste, il a cofondé en décembre 2017 la 1ère Think Tech française.

Cedric Pironneau

author-avatar

Cédric Pironneau (ISG, maîtrise de philosophie Paris I) est Directeur général et cofondateur de SPVIE Assurances. Il a été auparavant Directeur en charge du développement au département grands comptes chez Malakoff Humanis. Ancien conseiller prud’homal, il représente aujourd’hui SPVIE Assurances au sein de l’association d’entrepreneurs Croissance Plus.