Bouclier sanitaire : un scénario de repli à oublier de toute urgence

Josette Guéniau

Le Haut Comité pour l’Avenir de l’Assurance Maladie (HCAAM) a produit un scénario de repli face à celui de la Grande Sécu, dont les effets sur l’égalité de l’accès aux soins (création d’une médecine à deux vitesses) et sur les finances publiques se sont révélés irrecevables.

Ce scénario de repli, dit de « bouclier sanitaire », avait déjà été évoqué en 2009, sans succès auprès des pouvoirs publics, dans le cadre du rapport réalisé par messieurs Briet et Fragonard.

Ce « bouclier sanitaire » semble non assumé, puisqu’il n’apparaît maintenant qu’en annexe du rapport, alors qu’il était présent dans le scénario de statut quo de la première version provisoire du rapport avant d’être retiré dans la deuxième version. Un véritable serpent de mer en somme.

Ce scénario est non fouillé, puisqu’il ne tient pas compte de l’ensemble des analyses de l’étude DREES sur les « restes à charge (RAC) catastrophiques » dont les restes à charge des personnes en ALD et /ou âgées, situations que ce scénario est pourtant censé résoudre. Il n’a pas non plus été discuté avec l’ensemble des membres du HCAAM si l’on en croit les déclarations dans la presse de représentants des organismes de complémentaire santé, membres participants du HCAAM.

Téléchargez notre note pour la suite

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

AUTEUR DE LA PUBLICATION

Josette Guéniau

author-avatar

Josette Guéniau est une professionnelle et ex-dirigeante de l’assurance santé, devenue conseil auprès des assureurs complémentaires depuis plus de 10 ans, notamment sur les sujets de la réglementation, de l’innovation et de la stratégie marketing. A ce titre elle s’intéresse depuis plus de 5 ans à l’apport de la téléconsultation dans la prise en charge au plan de l’accès et de la qualité à la santé mais aussi à son financement.