Les biotechnologies agricoles: la culture scientifique en débat

Laurent Pahpy,

Les biotechnologies de dernière génération appelées nouvelles techniques d’amélioration des plantes (New breeding techniques, NBT) ont fait l’objet d’une évaluation de la Commission européenne. C’est l’occasion de dresser un panorama scientifique, technique, environnemental, économique et éthique de ces innovations pour définir les bases d’une réglementation sur l’édition génomique. L’édition génomique consiste à modifier finement un gène d’intérêt comme peut le faire la Nature (mutation spontanée) ou les sélectionneurs depuis les années 1950 (mutation aléatoire induite). Faut-il alors appliquer la directive sur les OGM à ces plantes « éditées » ?

Cette question ranime le débat sur les OGM. Plus encore, elle interroge le droit sur les finalités que ses réglementations européennes poursuivent concernant les innovations agricoles. Enfin, elle interpelle la société : “quelles sont les solutions que nous pourrions déployer prochainement pour répondre au défi de la durabilité, de la sécurité alimentaire et de la compétitivité ?”

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

AUTEUR DE LA PUBLICATION

Laurent Pahpy

author-avatar

Laurent Pahpy est ingénieur de formation (Centrale Lyon) et licencié en économie. Il collabore avec des think-tanks comme l’Institut Sapiens ou l’IREF en tant que chargé d’études, en complément de ses acti- vités professionnelles et entrepreneuriales. Il a publié plusieurs rapports, notes et tribunes sur les sujets rela- tifs à l’économie, à l’agriculture et à l’environnement.