ESS et économie à impact, un remède pour une croissance durable ? – Talk Sapiens-La Tribune #13

Institut Sapiens

 

 

L’économie à impact fait de plus en plus d’émules parmi les groupes capitalistiques mondiaux. Des grandes entreprises, comme Black Rock, annoncent privilégier les investissements respectueux de l’environnement et de certaines conditions sociales. La RSE se développe de plus en plus en plus au sein des entreprises et devient même un argument marketing et commercial. Un changement endogène pouvant être opéré par ce que certains appellent l’ESSisation, qui constitue une continuité du mouvement de l’UBERisation et une correction de celui-ci.

Concilier urgence écologique, impératif social et développement économique semble être un triangle impossible à atteindre pour certains. L’ESSisation pourrait être la pierre qui permet de réconcilier tous ces enjeux sans adopter des logiques de décroissance ou de « reset » de notre matrice économique. La France doit prendre sa place pour être à la pointe de cette transformation en devenant un fer de lance de cette évolution.

Pour notre 13ème talk Sapiens – la Tribune, nous avons eu le plaisir de recevoir Stéphanie Goujon (directrice générale de French Impact) Jean-Baptiste Mougel (directeur de la communication institutionnelle sociétale et de l’ESS chez Aesio mutuelle) et Victor Andraud (Directeur du développement durable et des affaires publiques chez Stuart), pour une discussion autour du rôle de l’économie à impact dans le développement d’une croissance durable. Un débat animé par Philippe Mabille, directeur de la rédaction de la Tribune.

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

AUTEUR DE LA PUBLICATION

Institut Sapiens

author-avatar

L’Institut Sapiens est un organisme à but non lucratif dont l’objectif est de peser sur le débat économique et social. Il se veut le premier représentant d’une think tech modernisant radicalement l’approche des think tanks traditionnels. Il souhaite innover par ses méthodes, son ancrage territorial et la diversité des intervenants qu’il mobilise, afin de mieux penser les enjeux vertigineux du siècle.