Le mille-feuille opaque et inefficient du contrôle des dépenses liées au médicament

Le contrôle des dépenses de santé est chaque année l’enjeu de la LFSS et les mesures mises en place doivent évoluer pour prendre en compte de nouveaux leviers. Cependant, en additionnant les couches pour réguler les dépenses, le système de financement des médicaments se complexifie chaque année, aboutit à des ‘effets pervers’ au sens économique du terme. Et finalement conduit à une opacité qui ne permet plus le débat démocratique sur les choix réalisés de facto. C’est pourquoi, à court terme, dans le cadre de la LFSS 2022, on peut s’interroger en particulier sur l’article 16 du PLFSS 2022, qui apporte un ajout dans l’assiette de contribution à la clause de sauvegarde mais laisse un dispositif à la fois peu transparent, inéquitable et inefficient dans le contrôle des dépenses des santé. Et plus largement, il est grand temps de poser les bases d’une révision du système de remboursement de l’innovation, de l’accès aux médicaments et du contrôle de la pertinence des soins.

[3d-flip-book mode= »fullscreen » pdf= »https://www.institutsapiens.fr/wp-content/uploads/2021/12/Note-clause-de-sauvegarde.pdf »][/3d-flip-book]

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Tweets