retour

Déserts médicaux, quelles pistes pour les résorber efficacement ?

Publié le 1 avril, 2021

La question des déserts médicaux semble avoir été mise sous cloche avec la crise du COVID. Pourtant, elle n’en demeure pas moins essentielle à résoudre.

Pour les territoires concernés, il s’agit d’une double peine. Economique, car le désert en question ne peut booster son attractivité. Sociale, car les habitants ont accès à une offre plus restreinte que d’autres. Cette dynamique de désertification semble amenée à se renforcer par une démographie médicale peu favorable.

Pour tenter de résorber cette fracture, les membres de notre observatoire santé et innovation  ont publié une tribune appelant à se saisir de la révolution technologique pour changer la logique d’accès aux soins et ainsi mieux irriguer les territoires en offre de santé. Transfert de responsabilité envers les infirmières, recours à la télémédecine, ou amélioration de la formation des généralistes, sont ainsi des pistes proposées par les signataires pour y parvenir.

Pour continuer d’alimenter cette réflexion, nous avons décidé d’ouvrir le débat avec des élus locaux. Le mardi 13 avril, de 8h30 à 10h, nos experts ont débattu avec des acteurs de terrain, des meilleures pistes à déployer pour opérer une répartition plus équitable de l’offre de soin sur notre territoire.

Intervenants 

  • Martine Costedoat, Directrice Générale de Pharma Système Qualité
  • Jean Louis Davet, président de DENOS, membre de l’Observatoire santé et innovation
  • Catherine Deroche, sénatrice du Maine-et-Loire, présidente de la commission des affaires sociale
  • Vincent Diebolt, directeur de F-CRIN, membre de l’Observatoire santé et innovation
  • Dominique Dhumeaux, Maire de Fercé-sur-Sarthe, Vice-président de l’AMRF
  • Josette Guéniau, directrice de l’Observatoire santé et innovation de l’Institut Sapiens
  • Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable
  • Isabella de Magny, fondatrice de Gen-DH, membre de l’Observatoire santé et innovation
  • Clarisse Pamiès, entrepreneur, membre de l’Observatoire santé et innovation
  • Isabelle Riom, interne en médecine, membre de l’Observatoire santé et innovation (en attente de confirmation)
  • Guy Vallancien, chirurgien, membre de l’académie de médecine, membre de l’Observatoire santé et innovation

Membre du réseau Sapiens