retour

Vous voulez changer le monde ? Allez donc à l’école !

Publié le 14 juin, 2019
Rédigé par Aurélie Jean

 

Qui a bien pu encourager l’adolescente Greta Thunberg dans son choix d’arrêter l’école pendant une année pour se consacrer entièrement au combat contre le changement climatique ? Peu importe la réalité des faits, cette idée profondément contre-productive et non intuitive met à mal le levier dominant pour pouvoir changer le monde : l’éducation. Sans laisser croire qu’il faut passer dix années à l’université pour avoir un impact, il est certain que l’école construit les socles fondamentaux pour marquer positivement les générations futures de son empreinte. En réponse au choix de l’adolescente, CharlemagnePagnol, Ferry, ou encore Madame du Châtelet auraient sûrement dit : « Vous voulez changer le monde ? Allez donc à l’école ! »

Avec près d’un enfant sur cinq dans le monde qui n’a pas accès à une éducation, dont plus de 130 millions de filles, il est raisonnable d’écrire que Greta est comme nous tous une privilégiée. En France, il faut attendre la fin du XIXe siècle pour voir les femmes acceptées à l’université, et ce n’est qu’à partir de la deuxième moitié du XXe siècle qu’elles arrivent en masse dans nos institutions. Au risque de contrarier ceux qui défendent la liberté de Greta, nos ancêtres se sont battus pour l’éducation pour tous, car c’est une arme pour devenir libre ! Pour être libre, il faut apprendre, s’éduquer, lire et compter sans peine et enfin respecter les autres. On ne le dira jamais assez, l’école est le berceau des libertés individuelles et collectives.

L’éducation est une arme et non un frein au combat

De façon pratique et propre à la résolution du problème sur le changement climatique, l’éducation forme à des compétences qui permettent de développer de nouvelles formes d’énergies, de comprendre les comportements sociaux et de les faire évoluer, ou encore de construire le prochain système à bas coût de recyclage des déchets, à travers le monde. L’éducation construit également l’esprit critique par l’ouverture aux sciences humaines qui doivent accompagner les savoirs techniques. Vous l’aurez compris, l’éducation est une arme et non un frein au combat engagé et durable des individus et de la société. Qu’on s’entende, prendre une année sabbatique est une idée intéressante pour élargir les visions et les idées, mais peut-être pas en milieu de lycée et sûrement pas dans les circonstances dans lesquelles l’adolescente fit ce choix.

La méthode des petits pas qui consiste à avancer tous individuellement d’un pas pour résoudre collectivement, parfois sur plusieurs générations, un problème de grande ampleur n’est possible qu’en éduquant tout le monde. Selon un proverbe talmudique, le monde ne se maintient que par le souffle des enfants qui étudient. On n’interrompt pas l’enseignement des enfants, même pour aller reconstruire le Temple. Tout est écrit…


Publié dans:

auteur de la publication

Aurélie Jean

Aurélie Jean

Docteur en sciences de formation et entrepreneuse, elle navigue depuis plus de 10 ans dans les sciences numériques entre les États-Unis et la France. Aurélie a utilisé ses compétences en...

voir sa fiche

Membre du réseau Sapiens