Près d’un mois après le début de la crise du Covid 19, l’exécutif réfléchit aux stratégies de déconfinement qui puissent réduire au maximum le risque de contamination des personnes non-immunisées. Parmi ces pistes, celles du suivi des déplacements des personnes, grâce à la collecte des données personnelles des propriétaires de smartphone et d’objets connectés. Un « tracking » auquel se sont livrés des pays comme Singapour, la Corée du Sud et Taïwan, mais qui va à l’encontre des valeurs libérales de notre pays.

Sommes-nous prêts à accepter un suivi généralisé de nos déplacements par l’Etat au nom de la sauvegarde sanitaire ? Ou au contraire allons-nous privilégier un recul de nos libertés individuelles pour garantir la sécurité sanitaire ?

Ces questions étaient au coeur de notre premier télé petit-déjeuner, qui s’est déroulé le jeudi 16 avril en présence d’Olivier Babeau de Pierre-Henri Tavoillot. Vous pouvez revivre cet événement en audio ou en vidéo en cliquant ci dessous

 

Laisser un commentaire