Violeta Bulc(1) restera dans les annales comme la commissaire européenne qui préfère la technologie du wifi au futur réseau 5G pour les futures voitures connectées. Oui, vous avez bien lu : le verdict est tombé mercredi, la Commission européenne la suit dans le choix du wifi pour la règlementation européenne en matière de voiture connectée !L’enjeu est tout de même de faire communiquer les véhicules entre eux pour, par exemple, prévenir d’un accident, s’insérer dans une voie, « voir » les passants ou tout objet lui-même connecté et se trouvant dans le périmètre immédiat du véhicule. Faut-il le dire, c’est quand même justement le principe de la 5G, qui met en contact les objets connectés entre eux, qu’on appelle IoT, Internet of Things, l’internet des objets.

Comme je le tweetais récemment, la Corée du Sud vient de lancer la 5G de manière opérationnelle quand la France lance seulement (notamment en PACA) une phase de test de la 5G. Nous avons déjà un wagon de retard sur cette technologie et nul doute que les futures applications seront déjà abouties de l’autre côté de la planète quand la 5G débarquera vraiment. Ce sera un deuxième wagon de retard. Nous achèterons donc des produits étrangers faute de politiques et d’industriels présents sur ce sujet. Disons aussi que le design actuel prévoit déjà la 5G et que la puce wifi est abandonnée par certains constructeurs. Quant aux infrastructures wifi, il faudra m’expliquer comment les opérateurs s’y prendront pour couvrir l’ensemble des territoires. Et vlan, encore un wagon de retard de plus. Violeta Bulc base tout son argumentaire sur la sécurité des passagers, dans un discours plutôt bobo-politique, alors même que le wifi est mois adapté, couvrira moins de zones et que les gens de l’art développent déjà la 5G. Sans compter que les États-Unis ou la Chine ont choisi la 5G quand l’Europe parle de wifi. Et hop, une locomotive de retard. Pourquoi ?

Elena Bulc parle aussi de frais de brevets à coût nuls pour la variante WiFi utilisée par les constructeurs, dite ITS-G5 ou 802.11p. On notera quand même les « nominés » dans le camp du wifi, Renaul, Volvo et Volkswagen .Les partisans de la 5G étaient constitués du groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS), Daimler (Mercedes-Benz) ou encore Ford. Je serais quand même curieux de connaitre les lobbyistes qui ont réussi à faire passer leurs idées et à convaincre cette Slovène politique et chef de grosses entreprises… Ils sont très forts et se fichent bien que nous passions encore pour des pantins aux yeux du monde.

Dernier espoir cependant: ce vote doit encore être ratifié par le Conseil européen. Alors par pitié, mesdames et messieurs les politiques, revoyez votre copie, renseignez-vous, voyagez autour du monde… La 5G est un choix évident, ne faisons pas une nouvelle fois mauvaise route !

 

(1)Violeta Bulc, née le 24 janvier 1964 à Novo Mesto, est une femme d’affaires et femme politique slovène, membre du Parti du centre moderne et adepte du chamanisme. Le 1er novembre 2014 elle est nommée commissaire européen aux Transports au sein de la commission Juncker. (Wikipedia)

Une pensée sur “U.E., le clown du monde ?”

Laisser un commentaire