Pour la 17ème édition des Cafés Sapiens nous avons accueilli Jean-Pierre Cabestan (sinologue et professeur à l’Université Baptiste de Hong-Kong) et Lorraine Goumot (journaliste à BFM Business et spécialiste reconnue « Technologies et Chine ») afin de discuter de la place de l’Union européenne sur le plan technologique vis-à-vis de la Chine.

Le système de gouvernance chinois s’est révélé extrêmement efficace ces dernières années en comparaison avec le modèle occidental. L’arbitrage entre éthique et efficacité n’est pas réalisé de la même manière dans ces deux zones et la Chine dans son système de prise de décision peut être comparée à une start-up : rapide et efficace. De plus, de nombreux éléments culturels et systémiques sont particuliers à ce pays. Comme l’a énoncé Jean-Pierre Cabestan dans une interview donnée à Libération en mars 2018 : « En Chine, la priorité est à l’enrichissement personnel et à la consommation, avant l’extension des libertés publiques et des droits politiques ». Ainsi, un contrat implicite existe entre la population et le Gouvernement : les citoyens continuent de s’enrichir et tant pis si cela se fait au prix d’une remise en cause de leurs libertés individuelles (illustrée récemment avec la mise en place d’une notation sociale pour tous les citoyens). Ainsi durant les 40 dernières années la pauvreté a diminué de manière significative et le quotidien d’une large partie de chinois s’est considérablement amélioré.

Aujourd’hui, sur le plan technologique, l’Union européenne se situe entre deux géants : les Etats-Unis et la Chine. Depuis une dizaine d’année la Chine a réalisé une exceptionnelle percée sur le plan technologique. Grâce à une véritable politique industrielle et à un système politique redoutablement efficace, elle a fait émerger de grands acteurs comme Baidu, Alibaba, Tencent, Huawei et Xiaomi (BATHX). Le dépassement des Etats-Unis par la Chine dans le domaine de l’Intelligence artificielle est prévu pour 2025 mais ce dernier pourrait arriver beaucoup plus vite. La Chine est passée d’un modèle à faible valeur ajoutée basé sur l’industrie manufacturière à un positionnement beaucoup plus intéressant sur la chaine de valeur. Une des raisons de ce succès, d’après nos deux invités, a pour origine une politique industrielle forte notamment grâce au plan « Made in China 2025 ». En effet, en mai 2015, la Chine lance un vaste programme stratégique qui concerne plusieurs secteurs industriels (Technologie & Innovation, Robotique, Energie durable & propulsion alternative, Aviation etc.).

L’actualité à propos de la 5G (guerre commerciale sino-américaine déclenchée par le cas Huawei) ainsi que les critiques contre les « Nouvelles Routes de la Soie » qui sont perçues comme un outil d’influence de Pékin, nous montrent une certaine méfiance des européens vis-à-vis de la Chine. Aussi, nous avons le sentiment que les deux grandes puissances, que sont la Chine et les Etats-Unis, ne sont pas perçues de la même manière et que les USA continuent de fasciner tandis que la Chine inquiète. D’après Lorraine Goumot et Jean-Pierre Cabestan, ces critiques ne sont pas fondées car « l’UE est davantage sous l’emprise américaine (avec Apple, Microsoft, Google, Amazon, Facebook…) que chinoise ». Malgré tout, des inquiétudes existent notamment à propos de la 5G avec des risques pour la sécurité et la souveraineté nationale des pays qui accepteraient de laisser l’entreprise chinoise (qui a des liens étroits avec Pékin) gérer l’ensemble des infrastructures de la nouvelle technologie. Concernant le dossier chinois, les pays européens ne font pas front commun (que ce soit sur les « Nouvelles Routes de la Soie » ou sur la 5G). Ainsi, l’Italie a signé 29 accords dans le cadre des Routes de la Soie chinoise en mars dernier au grand regret de Paris et de Berlin.

Dans le but de rattraper son retard, il est impératif que les pays de l’UE s’unissent et construisent une véritable politique industrielle commune afin de challenger les USA et la Chine qui, pour le moment font la course seuls sans aucun concurrent issu du vieux continent.

 

Laisser un commentaire