Mar
21
jeu
Conférence Sapiens #2 – Blockchain et nouvelles technologies : un nouvel espoir contre le chômage? @ Amphi Chapsal - Sciences Po
Mar 21 @ 18 h 30 min – 19 h 30 min

L’Institut Sapiens a lancé l’année dernière un cycle de conférences « Blockchain : mirage ou miracle » explorant les conséquences de la blockchain sur notre économie. Elles proposeront de réfléchir aux implications de la technologie blockchain sur 5 pans de notre économie. La première conférence portait sur les crypto-monnaies.

Pour cette deuxième édition, qui aura lieu le 21 mars 2019 à Sciences Po, nous nous focaliserons sur la contribution de la blockchain et des nouvelles technologies à la lutte contre le chômage.

Avec un taux de chômage de 9,2%, la France est confrontée à une situation paradoxale : la coexistence de très nombreux demandeurs d’emplois et de centaines de millier de postes non pourvus. Faire mieux correspondre offre et demande de travail, enclencher la révolution des compétences, permettre les candidatures anonymes : autant de leviers pour lutter contre le chômage, qui pourraient être rendu accessibles par l’émergence des nouvelles technologies.

Pour discuter de ce sujet nous aurons le plaisir de recevoir :

 

Image result for Claire BalvaClaire Balva

Diplômée d’ESCP Europe, Claire Balva est CEO et co-fondatrice de Blockchain Partner, un cabinet de conseil qui aide les entreprises à saisir les opportunités de la technologie blockchain. 

 

 

Fabienne Billat

Entrepreneuse, conseillère en communication stratégique et numérique, elle est membre du Conseil d’Administration de l’Institut Sapiens et du comité digital consultatif de la Caisse des Dépôts.

 

 

Christian Boghos 

Directeur général Communication, Marketing et Influence de ManpowerGroup, une entreprise de conseil en ressources humaines qui accompagne les entreprises dans la gestion de l’emploi.

 

 

Pierre Pezziardi 

Ingénieur diplômé de l’École Centrale de Lyon, entrepreneur du numérique et essayiste.

 

 

 

Marc Landré, modérateur

Rédacteur en chef adjoint  et responsable du Service Économie en France du Figaro. 

 

 

 

Inscription à la conférence #2 de l'Institut Sapiens

Avr
3
mer
Lancement de Sapiens Lausanne – L’avenir de l’énergie se joue maintenant @ Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne
Avr 3 @ 18 h 30 min – 21 h 00 min

Après Troyes, Bordeaux et Tours, l’Institut Sapiens lance son antenne territoriale à Lausanne, avec un grand débat public à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne.

L’avenir de l’énergie se joue maintenant !

Pas un jour ne s’écoule sans nouvelles alarmantes sur le front du réchauffement climatique. Les appels à l’action s’amplifient. Où cela nous mène-t-il ? Quelles sont les voies de la transition énergétique scientifiquement, technologiquement et économiquement vraisemblables ? Quelles sources d’énergie ? Quels vecteurs ? Quels stockages ? Quels moyens de distribution ? Les décisions prises aujourd’hui nous engageront sur les voies optimales ou dans le mur.

L’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et l’Institut Sapiens vous invitent mercredi 3 avril à 18h30 à un débat public entre deux experts de haut niveau :

 

Philippe Charlez,

Ingénieur des mines de l’Ecole Polytechnique de Mons, docteur en physique de l’Institut de Physique du Globe de Paris, professeur à Science Po Paris, à l’INSEAD, à Mines Paris Tech et au Centre International de Formation Européenne, expert énergie à l’Institut Sapiens. Auteur notamment de : « Croissance, énergie, climat, dépasser la quadrature du cercle » aux éditions De Boek Supérieur. Philippe Charlez est actuellement conseiller technique auprès du directeur de la communication d’un grand groupe pétrolier.

 

Hubert Girault,

Directeur du laboratoire d’électrochimie physique et analytique à Sion (VS) où il mène des recherches fondamentales sur les fuels solaires. Hubert Girault dirige aussi le centre de recherche Electromobilis à Martigny (VS) spécialisé dans le stockage par mégabatteries de l’énergie et dans la distribution d’hydrogène pour véhicules.

 

 

Pour Philippe Charlez, le mix énergétique mondial sera encore composé de 50% d’énergies fossiles en 2050, contre 84% aujourd’hui. Les énergies renouvelables, par nature intermittentes, ne sont envisageables que localement. Elles doivent être étroitement couplées au gaz – afin de sortir définitivement du charbon – ou à l’énergie nucléaire. Mais la transition énergétique n’est pas seulement électrique. Sur les grandes distances, on sera en mesure de conserver des véhicules thermiques qui consommeront trois fois moins d’essence. A terme, pour préserver la croissance, seule la fusion nucléaire pourra prendre le relais des énergies fossiles. La pensée unique véhiculée par l’écologie politique et militante nous détourne malheureusement aujourd’hui des décisions optimales.

Pour Hubert Girault, il est juste de parler de mix énergétique encore à long terme, cependant l’énergie solaire est en train de s’imposer ainsi que l’énergie éolienne marine. L’hydrogène, en tant que vecteur des énergies renouvelables, est en mesure de progressivement se substituer aux énergies fossiles. Des camions et des trains rouleront à l’hydrogène. Des bateaux navigueront à l’hydrogène. Des drones voleront à l’hydrogène. Les batteries ou l’hydrogène alimenteront les voitures électriques, majoritaires sur les routes. L’Europe, qui a déjà perdu la bataille des batteries pour voitures, peut et doit s’investir dans l’avenir de l’hydrogène.

Le débat sera animé par William Heinzer, ex-journaliste à la RTS et ambassadeur de l’Institut Sapiens en Suisse Romande. Son objectif : le taux 0 jargon. Sa conviction : les thèmes de cette importance doivent être mis à la portée du grand public, hors de tout dogmatisme politique, grâce à la confrontation des meilleurs scientifiques.

Ce sera la première apparition publique en Suisse Romande de l’Institut Sapiens.

 

>> Inscrivez-vous en cliquant ici <<

Avr
18
jeu
Conférence Sapiens #3 – « Quelles énergies pour l’Europe ? » @ Sciences-Po - Amphi Chapsal
Avr 18 @ 18 h 30 min – 21 h 00 min

A la veille des élections européennes, la question de l’énergie est au coeur des débats. Une politique énergétique européenne commune est-elle possible et souhaitable ? Quel mix énergétique doit-on privilégier ? Doit-on sacrifier le nucléaire au détriment des ENR ?Autant de questions qui ont pour principaux enjeux la problématique climatique, la compétitivité des entreprises et la sécurité d’approvisionnement.

Afin de répondre à ces questions, l’Institut Sapiens organise, à la veille des élections européennes une conférence-débat sur le thème de l’énergie, qui donnera la parole à des experts du sujets dans un premier temps et aux représentants des principales listes candidates aux européennes dans un second temps. L’objectif sera d’avoir un débat raisonné et raisonnable sur la stratégie énergétique à suivre en France et en Europe. 

Intervenants confirmés

Philippe Charlez

Expert reconnu en hydrocarbures et en énergies. Ingénieur des Mines de l’Ecole Polytechnique de Mons (Belgique) et Docteur en Physique de l’Institut de Physique du Globe de Paris. Philippe Charlez a rejoint l’industrie pétrolière en 1982 où il est pendant 15 années expert en Mécanique des Roches.

 

Dominique Ristori

Directeur Général de l’Energie à la Commission européenne depuis 2014. Il est entré dans les services de la Commission européenne en 1978. Il a travaillé successivement à la direction générale du personnel et de l’administration, à la direction générale Entreprise.

 

 

Brice Lalonde

Sous-secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, coordinateur exécutif de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable. Il a été ambassadeur en charge des négociations internationales sur le changement climatique pour la France de 2007 à 2011. Il fut secrétaire d’Etat puis ministre de l’Environnement de 1988 à 1992.

 

 

Laurence Tubiana

Economiste française, ambassadrice pour les négociations de la Conférence de Paris de 2015 sur les changements climatiques, professeur à l’IEP de Paris où elle est titulaire de la chaire de développement durable.

 

 

 

Inscription à la conférence #3 de l'Institut Sapiens