Les concessions autoroutières : débat bouclé ? En France, on aime nos autoroutes mais beaucoup moins les sociétés concessionnaires qui les exploitent, surtout quand elles sont privées. On a vite fait de se plaindre des péages, de déclarer que la privatisation de 2006 était une « erreur » ou encore qu’il ne faut surtout pas renouveler les concessions à leur expiration.

En réalité, le système des concessions est mal compris par une grande partie des Français. Les concessions autoroutières ont permis à notre pays de se doter, en 60 ans, d’un réseau de grande qualité. Mais ces objets ne sont pas seulement un héritage du passé : ces infrastructures sont en constante évolution et sont au cœur des enjeux de mobilité et environnementaux actuels.

Quelle place donner au réseau autoroutier dans la stratégie globale de transports de notre pays ? Qu’en est-il vraiment de l’équilibre des contrats actuels et comment peuvent-ils évoluer ? Faut-il exclure une prolongation des contrats actuels ? Comment penser le futur des concessions dites « historiques », qui doivent arriver à échéance dans la décennie 2030 ?

Ces questions seront au cœur du prochain petit-déjeuner Sapiens. Cet événement, animé par Olivier Babeau, réunira deux invités aux regards complémentaires : Jean Mesqui et Sophie Nicinski.

 

Ingénieur général des Ponts et chaussées, Jean Mesqui est un fin connaisseur du secteur autoroutier. Ancien dirigeant de la Société des Autoroutes Paris-Normandie (SAPN), il a également occupé les fonctions de délégué général et de président de l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (ASFA). Il est parallèlement spécialiste de l’histoire de l’architecture médiévale fortifiée.

 

 

Sophie Nicinksi est professeur agrégé de droit public à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Membre du comité de rédaction de la Revue française de droit administratif (RFDA) et du Bulletin Juridique des Contrats Publics (BJCP), elle est également responsable de la rubrique « droit public économique » pour la revue AJDA (Actualité juridique droit administratif). Ses travaux l’ont amenée à étudier de près les contrats de délégation de service public pour les grandes infrastructures.

 


Inscription au Visio Café Sapiens #10 - Les concessions autoroutières : un débat d’avenir.

Laisser un commentaire